Qu’est-ce que la « sensibilisation » ?

Cet article est également disponible en : Anglais, Arabe

La « sensibilisation » comprend un ensemble d’activités très concrètes, développées en interaction entre les publics et les acteurs principaux d’un procès (tribunal, plaignants, défense, parties civiles, autorités, société civile, médias, leaders d’opinion, monde académique, etc.), là où ils se trouvent, appliquant le principe d’une communication participative et de proximité.

Historiquement, le Tribunal Spécial pour la Sierra Léone (TSSL) a été le premier à développer, de façon étendue, des activités de sensibilisation lui permettant d’échanger avec des populations qui ne pouvaient assister aux procès. Par la suite, les Chambres Extraordinaires au sein des Tribunaux Cambodgiens (CETC) ont développé de nombreuses activités pour informer les populations vivant dans des endroits reculés sur les procès menés contre d’anciens chefs Khmers Rouges. Ces activités sont aujourd’hui considérées comme essentielles pour permettre l’appropriation et la compréhension de ces justices ad hoc.

Aux Chambres Africaines Extraordinaires (CAE) le programme de sensibilisation est mis en œuvre par une structure externe, le Consortium de sensibilisation, sous la coordination de la Cellule de communication, dans le cadre de la structure de gestion de l’Administration des CAE. La Cellule de communication des CAE conserve un rôle primordial de diffusion de l’information institutionnelle – à travers des conférences de presse, des communiqués de presse, le site web des CAE, les visites de presse, l’accessibilité des audiences et la mise à disposition de matériel audiovisuel.

Site by Primum Africa Consulting © Copyright 2014, All Rights Reserved

Retour en haut de la page